Département
Thèses d'exercice de médecine

Faculté de Médecine Henri Warembourg

Pour commencer sa thèse

S'inscrire en thèse

Le candidat doit être inscrit à l’Université de Lille pour l’année en cours à la date de soutenance de thèse (inscription entre la mi-septembre et la mi-novembre). Cela vaut également pour les étudiants issus de l’Institut Catholique de Lille. Une réinscription nécessitera une autorisation spéciale.
Les internes ayant validé leur D.E.S. mais n’ayant pas soutenu leur thèse devront s’inscrire en année de thèse.

Les internes souhaitant préparer leur thèse doivent avoir validé en totalité 3 semestres de fonction (les rapports de stage attesteront de la validation). Le diplôme d’Etat de docteur en médecine n’ouvre droit à l’exercice de la médecine en France qu’après validation complète du Diplôme d’études spécialisées.
Le diplôme mentionnant l’intitulé du D.E.S. obtenu est délivré, sous réserve que la thèse soit soutenue, aux internes ayant validé leur 3ème cycle.

Remarque : Les attestations de réussite aux diplômes (docteur en médecine et D.E.S.) qui permettent l’inscription au tableau de l’Ordre des médecins sont délivrées en même temps.

Pour les internes de spécialité (autres que médecine générale) issus des ECN 2017 et suivantes

La non-validation du diplôme d’Etat de docteur en médecine interdit l’accès à la phase de consolidation du D.E.S. préparé. Les internes de spécialité (autres que médecine générale) doivent donc soutenir leur thèse d’exercice avant la fin de la phase d’approfondissement de leur D.E.S.
L’étudiant qui a validé l’ensemble des éléments relatifs à sa maquette de spécialité mais qui n’a pas soutenu et validé sa thèse se réinscrit à l’Université en année de thèse.

Choix du directeur et du sujet de thèse

Les internes de médecine générale et de spécialité doivent en premier lieu choisir un directeur de thèse qui doit être un médecin thésé. Il n’y a pas de liste préétablie de directeurs ou de sujets de thèse.

Ensemble, l’interne et le directeur doivent réfléchir à un sujet qui soit à la fois réalisable pour une thèse d’exercice et qui n’ait pas déjà été réalisé (à vérifier en interrogeant le catalogue du SUDOC http://www.sudoc.abes.fr/). Cette étude doit répondre à une question scientifique pertinente et originale au regard de la littérature internationale pour permettre une publication dans une revue : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/

ATTENTION ! PLUS DE THÈSES À 2 ÉTUDIANTS

Il ne sera plus toléré que plusieurs étudiants réalisent une même thèse. En effet l’article L. 612-7 du Code de l’Éducation stipule :
« Le diplôme de doctorat est délivré après la soutenance d'une thèse ou la présentation d'un ensemble de travaux scientifiques originaux. Cette thèse ou ces travaux peuvent être individuels ou, si la discipline le justifie, collectifs, déjà publiés ou inédits. Dans le cas où la thèse ou les travaux résultent d'une contribution collective, le candidat doit rédiger et soutenir un mémoire permettant d'apprécier sa part personnelle. »

Dans ces conditions, il sera au maximum toléré qu’un même sujet puisse être découpé en plusieurs questions distinctes traitées par différents étudiants (exemple : une même cohorte de patients peut faire l’objet de plusieurs thèses avec des questions scientifiques séparées).

Validation du sujet

Pour les internes issus des ECN 2017 et suivantes

Le sujet de thèse doit être choisi au plus tard avant la fin de la dernière année d’internat. Les internes doivent transmettre leur fiche de thèse à la cellule de thèse du Département de Médecine Générale pour validation : dmg-theseuniv-lillefr

La thèse est soutenue au plus tard trois ans après la validation de la troisième année d’internat, permettant ainsi l’obtention du diplôme d’Etat de docteur en médecine.

Les internes de spécialité choisissent leur sujet de thèse au plus tard avant la fin du 4ème semestre d’internat validé. Le sujet doit être approuvé par le coordonnateur local de la spécialité dont relève l’étudiant.

La thèse doit être soutenue avant le début de la phase de consolidation du D.E.S.

Définir son jury de thèse

Le directeur de thèse et l’étudiant choisissent un président de jury. Ils élaborent ensemble la composition du jury et la proposent au Doyen qui la valide. La composition du jury doit être principalement en rapport avec le sujet de la thèse et la discipline du candidat.

Conformément à l’article R632-22 du Code de l'Éducation sur la composition du jury des thèses de médecine, la thèse conduisant au diplôme de docteur en médecine est soutenue devant un jury présidé par un professeur titulaire des universités des disciplines médicales et composé de quatre à cinq membres maximum, dont trois enseignants titulaires des disciplines médicales (PU, PU-PH, MCU et MCU-PH) et au moins deux membres de rang A (PU, PU-PH) de l’Université de Lille ou d'une autre université publique d’État française.

Exemple :
Président du jury : PU
1er assesseur : PU
2ème assesseur : PU ou MCU
3ème assesseur : Docteur (directeur de thèse)

Tout membre supplémentaire doit avoir un grade au moins égal à celui de docteur. Le président du jury (+ 1 membre au moins) doit être de l’Université de Lille.

Concernant la médecine générale, il a été admis que l'un des 3 membres titulaires (et un seul) pouvait être remplacé par un enseignant associé : PA (professeur associé) ou MCA (maitre de conférences associé) de médecine générale.

Exemple :
Président du jury : PU
1er assesseur : PU
2ème assesseur : PA ou MCA
3ème assesseur : Docteur (directeur de thèse)

Remarques : les professeurs issus d’établissements privés (ex : GHICL) ne peuvent ni présider le jury, ni faire partie des deux premiers assesseurs.
Les professeurs retraités peuvent faire partie des jurys de thèse uniquement s’ils sont émérites. Toutefois, ils ne peuvent pas présider.

Le jury peut être composé en tant que de besoin d’enseignants associés de médecine générale, à l’exception du président.

Exemple :
Président du jury : PU
1er assesseur : PU/A ou MCU/A
2ème assesseur : PU/A ou MCU/A
3ème assesseur : Docteur (directeur de thèse)

À la fin de la soutenance, le jury de thèse décidera
- de la validation de la thèse du candidat,
- de l’attribution d’une mention qui pourra être «honorable», «très honorable» ou «très honorable avec les félicitations du jury»,
- de la proposition de diffusion si la qualité scientifique sans suspicion de plagiat est garantie.