ADRESSE POSTALE :
Faculté de Médecine de Lille
F-59045 Lille Cedex
Tél. : +33 (0)3 20 62 69 00
Fax : +33 (0)3 20 62 77 13
Contact

 

Remise des diplômes de l'ECL de Médecine Militaire le 7 novembre 2018 à la Faculté de Médecine

Une riche contribution à l'histoire de notre Faculté durant la Grande Guerre

Par Le Docteur Hélène LEHMANN,
Maître de conférences en droit pharmaceutique et de la santé à la Faculté de Pharmacie de l'Université de Lille

Faculté de Pharmacie de l'Université de Lille
3 rue du Professeur Laguesse - 59006 LILLE
EA 4487 / CRD&P (Centre de recherches en droit et perspectives du droit)

Informations relatives à la liste des noms de professeurs, docteurs, étudiants et personnels administratifs morts durant la Première Guerre mondiale (1914-1918) cités sur la plaque située dans l’atrium de la Faculté de médecine de Lille (pôle recherche)

La cérémonie d’inauguration de cette plaque commémorative – qui se trouvait dans l’ancienne faculté de médecine et est actuellement située dans l’atrium du pôle recherche de la faculté de médecine (1 place de Verdun) – eut lieu le 4 décembre 1921. Cette plaque mentionne 47 noms glorieux (1 professeur en médecine, 14 docteurs en médecine, 23 étudiants en médecine, 6 étudiants en pharmacie, 1 étudiant en chirurgie dentaire et 2 agents de la faculté) de victimes de la Première guerre mondiale.

Professeur d’université

  • Marcel OUI (1868-1915)
    Il fit ses études initiales à l’Ecole de médecine navale de Rochefort puis devint interne et ensuite chef de clinique obstétricale des Hôpitaux de Bordeaux et enfin professeur agrégé à la faculté de médecine de Lille (à partir de 1895),  où il fut chargé du cours sur les accouchements.  Par la suite, il fut successivement titulaire de la chaire d’hygiène de la première enfance (1908), titulaire de la chaire de clinique obstétricale (1910), membre correspondant de l’Académie de médecine (1911) et fondateur de la société obstétricale de Lille.
    Lors de la déclaration de la guerre de 1914-1918, il s’engagea de façon volontaire et fut nommé médecin inspecteur du premier secteur chirurgical de Bordeaux et y déploya une très grande énergie. Il mourut le 22 septembre 1915 d’une crise d’appendicite dont il négligea les prodromes afin de se consacrer jusqu’au bout à son devoir.
    Cf. Gérard BISERTE, Histoire de la faculté mixte de médecine et de pharmacie de Lille, Lille 1979, tome II, p. 383 et p. 390.

Vers le haut

Docteurs en médecine

  • Jules ARNOULD
    
  • Achille COUROUBLE
    Médecin aide major au 243e régiment d’infanterie. Lors d’un combat le 10 juin 1915, il s’est porté au secours des blessés dans une tranchée soumise à un très violent bombardement ; blessé à la tête par plusieurs obus, il continue malgré cela à assurer son service. Mais dans la nuit du 14 au 15 juin 2015, il est tué en arrachant le corps d’un lieutenant du régiment des fils de fer, sur le champ de bataille. Il fut cité à l’ordre de l’armée le 19 août 1915 et fait croix de guerre avec palme, à titre posthume. Sa femme, Lucienne COUROUBLE, a rédigé des Carnets de guerre.
Cf. http://jm.poutrain.free.fr/couhors/courouble_x_willant/pafg50.htm .

  • Georges CRÉTAL  
    Georges Benoît Adolphe Crétal est né le 15 août 1879 à Arras, et mort pour la France le 31 juillet 1917 (Aisne).
    Ancien interne des hôpitaux de Lille, docteur de la faculté de Lille (1904) avec une thèse traitant de La Pneumatocèle frontale, il exerça ensuite à Arras. Il fut nommé chevalier de la Légion d'honneur par décret du 9 octobre 1917, en qualité de médecin major de 2e classe (réserve) au 1er groupe du 82e régiment d'artillerie lourde.
    Cf. Georges Defurne, Fernand Sergeant, Dictionnaire biographique de la ville d’Arras et de son arrondissement, Arras : imprimerie Théry et Plouvier, 1906.
et http://www.wikipasdecalais.fr/index.php?title=Georges_Cr%C3%A9tal .


  • Georges DARRAS

  • Léon DEPOUTRE
    Originaire de Cambrai, ancien externe des hôpitaux de Lille et de Paris, il est l’auteur d’une thèse sur L’oreille sénile / Oreille moyenne – Région mastoïdienne qui fut récompensée en 1900 par le prix d’otologie des hôpitaux de Paris et par une médaille de bronze de l’assistance publique. Il est cité dans le Livre d’or de Cambrai martyr (page 127).

  • Marcel DORGE

  • Louis DUMONT

  • Jean-Baptiste GRUET

  • Pierre HANARD

  • Paul LEBLANC

  • [Léon]Alphonse NATIER
    Né à Cambrai le 9 février 1879, il fut médecin aide major du 4e régiment d’infanterie territorial (corps de Maubeuge) et mort du typhus en captivité à Langensalza (Allemagne) le 5 avril 2015.
    Cf. les Carnets de guerre de Lucienne COUROUBLE où il est mentionné à la date du 4 juillet 2015 : http://www.chtimiste.com/carnets/Courouble/Lucienne%20Courouble%201914%201916.htm .

  • Eugène TRAMBLIN
    Né en 1883, il consacra sa thèse d’exercice de médecine à une Contribution à l’étude anatomo-topographique du médiastin supérieur (1908) ; par ailleurs, il fut également l’auteur d’un article intitulé Cimetière fortifié et église de Bermerain (1903). Médecin aide major de 1ère classe (1911), il fut affecté à partir du 15 avril 1914 à l’ambulance n° 9 du 1er corps d’armée. Il décéda le 9 novembre 1914 à l’hôpital militaire de la Croix rouge à Saint-Pol-sur-mer (Pas-de-Calais).
    Cf. https://www.faidherbe.org/site/denoyelle/14-18/tramblin_e.htm et http://data.bnf.fr/11798451/eugene_tramblin/ .

  • Charles [-Auguste] VANDENABEELE
    Né à Douai en 1883, docteur en médecine de l’université de Lille – avec une thèse consacrée à une Contribution à l’étude de la néphrite syphillitique secondaire et en particulier de son traitement – il exerça ensuite la médecine à Lallaing (Nord). Il fut par ailleurs l’auteur d’une notice sur la Démographie douaisienne. Il mourut à Sézanne dans la Marne, en 1918.
    Cf. http://data.bnf.fr/13011167/charles_vandenabeele/ .

  • Anatole VASSEUR

Vers le haut

Etudiants en santé

* En médecine

  • René BOULET
  • Robert BRULANT
  • Laurent CASTRI
  • Vital CAULIER
  • Gustave COQUIDÉ
  • Georges COSSART
  • Jean CUVILLIEZ
  • Gilbert DE LOBELLE
  • André DOUTRELONG
  • Jules DUBOIS
  • Ernest FOLLIOT
  • Paul HABOURDIN
  • Charles LEBECQ
  • Maurice LEYDEKER
  • Louis LEBRUN
  • Daniel LEFEBVRE
  • Marcel LESUR
  • Jules MILLEQUANT
  • Désiré QUIGNON
  • Pierre REGNIER
  • Max RIBET
  • Paul TAVERNIER

* En pharmacie

    Les six étudiants dont les noms figurent ci-après sont tous morts durant la Grande Guerre :
  • Louis AVERLANT
  • Georges BEAUMONT
  • Maxime BONNEL
  • Fernand HAUQUIER
  • Albert POTEAU
  • Maurice TOURNIER.

    Ils étaient tous membres de l’Association amicale des étudiants en pharmacie de Lille (AAEPL) – organisation qui était en  dormance durant toute la période de la guerre, tout comme l’ensemble de la Faculté, comme en témoigne l’absence de parution du journal La Jeunesse pharmaceutique depuis juin 1914 et jusqu’à 5 ans après du fait de l’occupation allemande. Les archives de l’Association ont été détruites par les Allemands et son local servit de lieu de repos pour les cadres de l’armée allemande. Maxime BONNEL était trésorier de l’Association et il mourut rapidement dès août 1914, en ayant eu le temps de confier préalablement les documents administratifs et l’argent de l’AAEPL à son frère qui restitua tout le 4 octobre 1919.
    Cf. thèse d’exercice de pharmacie de M. Anthony CANONNE (soutenue le 09/12/2016) : http://pepite-depot.univ-lille2.fr/nuxeo/site/esupversions/b12c2a46-4967-4f8f-a1bc-acb18997ed6d .

* En chirurgie dentaire

  • Georges GROULT

Vers le haut

Agents de la Faculté

  • Adolphe DECLOCQUEMANT

  • René DUGUÉ – assistant au Laboratoire de Botanique.


Vers le haut